Chirac et le sumo: une passion chiraquienne

Il est bien connu que le président Jacques Chirac a toujours été fasciné par le Japon, un pays qu’il a visité au moins une bonne cinquantaine de fois. Mais c’est envers un aspect bien particulier de la culture niponne qu’il montre le plus d’enthousiasme et de passion : à savoir le sumo. Véritable institution au Japon, ce sport de combat dans lequel deux lutteurs bien en chair essayent de se faire sortir d’un cercle, est bien connu de notre président qui se révèle incollable sur les différentes compétitions, le nom des champions et les règles de ce sport typiquement japonais. Il est également de notoriété publique que Jacques Chirac se débrouillait pour se procurer à l’Elysée les enregistrements des matchs les plus récents.

Cette passion du sumo occupe une telle place dans la vie de Jacques Chirac qu’il en a même appelé son chien Sumo.  Mais l’intensité de sa passion fut surtout visible lorsqu’il se montra très affecté quand Nicolas Sarkozy critiqua de façon acerbe sa passion pour le sport de combat nippon. Le successeur de Chirac à l’Elysée avait effectivement déclaré à des journalistes lors d’une visite à Hong-Kong: « Comment peut-on être passioné par ces combats de types obèses aux chignons gominés? Ce n’est vraiment pas un sport d’intellectuel le sumo! »

Jacques Chirac, personellement visé par cette pique lancée au moment où les relations entre lui et Sarkozy était les plus tendues, avait été ulcéré par cette remarque de même que nombre de japonais fanas de sumo. Il semble d’ailleurs qu’il compte régler ses comptes avec « celui qui a voulu dénigrer le Japon » sur le sujet dans le second tome de ces mémoires qui sera publié le 16 Juin prochain.

Quoi qu’il en soit les japonais lui ont bien rendu sa passion et sa défense de leur sport national, notamment en voulant donner son nom à une coupe récompensant l’une des compétitions les plus populaire au Japon, la « coupe du président Chirac ». Initiative qui a malheureusement tourné cours en raison du départ du président de l’Elysée.

La passion du président Chirac, que l’on aime ou pas le sumo, reste une chose relevant du domaine personnel. L’attaquer sur ses goûts personnels était particulièrement malavisé de la part de Nicolas Sarkozy, qui par la même occasion s’est attiré l’ire des japonais en dénigrant un sport traditionnel. Reste que la passion sincère de Jacques Chirac pour le sumo en fait une personne complexe et attachante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s